entreprises politique
Entreprises - Politique - Opinions - Sondages
Yahoo aurait dénoncé des cyber-dissidents en Chine 
Yahoo aurait dénoncé des cyber-dissidents en ChineYahoo aurait dénoncé des cyber-dissidents en Chine
Un comité du congrès américain enquête actuellement pour savoir si Yahoo a volontairement trompé le Congrès sur son rôle dans l’affaire de divulgation de l’identité d’un journalist

Un comité du congrès américain enquête actuellement pour savoir si Yahoo a volontairement trompé le Congrès sur son rôle dans l’affaire de divulgation de l’identité d’un journaliste Chinois cyber-dissident qui a été envoyé en prison pour 10 ans. Ainsi, le comité du Congrès doit établir si la compagnie américaine Yahoo, savait ou non ce qu’elle faisait quand elle a commencé en 2002 à livrer aux autorités chinoises des informations servant à faire condamner plusieurs cyber-dissidents chinois.

 

Le comité s’appuiera sur deux documents mis en ligne la semaine dernière par l’organisme américain de défense des droits de l’homme Dui Hua. Ces documents, «authentiques» selon Dui Hua, sont les requêtes officielles de la police chinoise reçues par Yahoo.

 



 

Le comité des affaires étrangères du Congrès a annoncé l’enquête la semaine dernière après que de nouveaux documents aient montré des différences possibles entre le témoignage de Yahoo en 2006 lors d’une audience devant le Congrès à propos de sa coopération avec les autorités de Chine dans le cas du cyber-dissident Shi Tao. Le reporter et éditeur chinois avait été arrêté après avoir posté des messages sur le site Internet Yahoo dans lesquels il dénonçait le fait que le gouvernement contrôle les médias et la démocratie en Chine.

 

Michael Callahan, le vice-président de Yahoo, avait déclaré l’an passé que la compagnie n’avait « aucune information » à propos de la nature d’une enquête par les autorités chinoises quand elle avait divulgué des informations permettant d’identifier le cyber-dissident chinois.

 

Mais la Fondation Dui Hua a publié des documents qui remettent en question la version des évènements de Michael Callahan. Les documents montrent que le gouvernement de la Chine, par l’intermédiaire du Bureau de Pékin pour la Sécurité de l’Etat Chinois, avait fait une requête officielle à Yahoo pour que le site Internet l’aide à trouver des informations concernant un cas de «un cas suspect de transfert illégal de secrets d’Etat à des entités étrangères». Cet intitulé d’accusation est souvent utilisé en Chine contre les dissidents politiques. 

 

Joshua Rosenzweig, le gérant des recherches de la fondation, a déclaré que la terminologie de la demande aurait du faire réagir Yahoo.

 

Un porte-parole de Yahoo a déclaré que la description de l’enquête était trop vague pour donner à la compagnie Internet un indice à propos de sa vraie nature, et que la divulgation de ces documents confirmaient donc bien la déclaration de Michael Callahan devant le Congrès l’an passé.

 

« Ces terminologies pouvaient recouvrir des requêtes légales et légitimes, comme le terrorisme » a déclaré le porte-parole de Yahoo. Tom Lantos, qui préside le comité des affaires étrangères et qui a comparé les compagnies comme Yahoo (qui divulguent des informations à propos de ses utilisateurs) à des collaborateurs Nazi, a déclaré que Yahoo allait « devoir répondre de beaucoup de secrets ». « La dissimulation de pratiques aussi infâmes devant le Congrès constitue un grave délit » a ajouté Tom Lantos.

 

Depuis 18 mois, Yahoo aurait divulgué des informations à propos de cyber-dissidents aux autorités de la Chine à trois reprises, avant le cas de Shi tao. La fondation Dui Hua a publié la semaine dernière un document qui montre que Yahoo a remis des informations à propos d’un de ses utilisateurs en 2002 lors d’une enquête du gouvernement de la Chine sur « une incitation suspectée de subversion ». L’utilisateur, ou le cyber-dissident Wang Xiaoning, a été condamné à 10 ans de prison.

 

Ce dernier cas n’a éclaté au grand jour que ces derniers mois, et la compagnie ne connaissait pas le résultat de l’enquête lors de son audience devant le Congrès, d’après le porte-parole de Yahoo.



Voir aussi :
 - Ford : le nouveau Ranger fait penser au F-150
 - Le SUV électrique Ioniq 7 se dévoile !

Retrouvez aussi :
 - Toutes les actualités du jour
 - Toutes les actualités sur ce thème



Mentions légales | Nous contacter | Qui sommes-nous ? |  Flux RSS
Chiffres-clé | Environnement Webmasters | Recommander ce site
Nos Partenaires | Liens divers sur Internet | Jeux vidéos


  Communiqués de presse Vous souhaitez nous communiquer vos actualités, nouveaux produits, manifestations,..., en matière d’informatique, de matériels high-tech, d'avancées scientifiques, …, envoyez-nous vos communiqués de presse.

Publicité


Nos flux RSS Vous souhaitez intégrer nos flux sur votre site Internet pour apporter des actualités à vos visiteurs, alors n'hésitez plus...

Tous nos flux RSS ici !


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement











Et bien plus encore...Portail-Environnement




© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche